Nouvelle bannière Guinée Games
feguifoot

2 Barry, assistant du SG de la Féguifoot «corriger les failles et améliorer nos compétences»

CONAKRY– Pour mieux qualifier son administration afin de produire des résultats escomptés, la fédération Guinéenne de football a nommé le 7 février dernier Boubacar 2 Barry, au poste d’assistant du Secrétaire général, Akoï Koivogui.

L’ancien secrétaire général du Hafia et du Fello Star, déjà habitué à la gestion administrative, n’a pas caché sa joie dès après cette décision de la fédération, pilotée par Antonio Souaré.

Boubacar 2 Barry qui a été intendant du Syli national local sous l’ère Lappé Bangoura, dit mesurer l’attente des observateurs, et affirme qu’il pense déjà à élaborer sa feuille de route.

Il espère une meilleure coordination avec le secrétaire général, le colonel Maurice Akoï Koivogui.

Le nouvel assistant du secrétaire général nous a accordé une interview exclusive, où il nous parle notamment de ses ambitions dans sa nouvelle mission.

Lisez !!

Réaction à votre nomination…

Boubacar 2 Barry : C’est avec beaucoup d’enthousiasme et de joie que j’ai appris la nouvelle. C’est le lieu de dire merci à ceux qui ont eu l’initiative en me nommant à ce poste. En l’occurrence monsieur le président Antonio Souaré.

Tous ce qui de façon anonyme ou directe se sont impliqués pour que cette nomination soit une réalité. Sans oublier le colonel Akoi Koivogui qui m’a accordé sa confiance et qui accepte que je travaille avec lui.

J’ai pas été surpris par rapport à la production de cet acte, mais par rapport au moment où l’acte a été produit, je suis surpris.

Êtes-vous réellement armé et prêt ?

Boubacar 2 Barry : Évidemment, je suis prêt dans l’esprit et dans le corps.

Depuis 10 ans je suis directement impliqué dans la gestion du football guinéen. J’ai été secrétaire général du Hafia, adjoint au Fello Star de Labé, j’ai aussi été intendant du Syli local.

Ce sont des passages qui ne sont pas cachés. Je vais jouer mon rôle à la fédération et les observateurs feront leur commentaires.

Les tâches sur lesquelles vous allez vous y mettre ?

Boubacar 2 Barry : Personnellement, je suis entraîn de définir ma feuille de route. J’attends de voir les missions que le secrétaire général va confier. Je verrai ce que je peux apporter pour redynamiser de façon globale notre football, et surtout du secrétariat général de la fédération guinéenne de football, jusqu’au démembrements.

Il faut qu’on se remette en cause, et qu’on fasse une évaluation interne de la gestion. Pour qu’on sache là où il y a des besoins en terme de niveau, qu’on essaye de corriger les failles et améliorer nos compétences.

Il est difficile de voir ce qui se fait à l’interne de la fédération, mais j’avoue qu’il y a du bon boulot qui est entrain d’être fait.

La performance administrative de la fédération de ces deux dernières années, on ne l’avait pas depuis 50 ans.

Certains observateurs accusent Akoi d’être incompétent ?

Boubacar 2 Barry : C’est de mal le connaître, mal connaître le travail qu’il accomplit depuis qu’il est là. Tout ce dont aujourd’hui une administration a besoin pour bien fonctionner, est entrain d’être installé grâce au secrétaire général Akoi. Le projet forward existe il y a un an.

Je vais beaucoup m’appuyer sur ce projet. Car j’ai une expérience en la matière, en collaboration avec le secrétaire général, et le comité exécutif dirigé par monsieur Antonio Souaré. Dans sous peu, le projet Forward sera une réalité en Guinée.

Nous allons nous battre pour que tous les montants annoncés dans le projet soient effectivement une réalité. Je vais m’y impliquer personnellement pour le faire, qu’on remplisse les préalables, exigés par la FIFA.

Il faut aussi accompagner les ligues de football car c’est elles qui s’occupent du football à la base, le football de jeunes.

Aujourd’hui on n’en a besoin. Il faut s’organiser pour qu’au moins chaque ligue puisse organiser au moins 20 matches par an.

Voici des propositions que je vais mettre dans ma lettre de mission, et que je vais déposer les jours à venir au près du secrétaire général. Le vrai travail doit commencer, je sais qu’il existait déjà.

Ça me fait mal aujourd’hui que le président Antonio Souaré met tous ses avoirs dans le football, et que ce football reste dans la léthargie. Chacun doit s’impliquer pour faire rayonner le football guinéen

Qu’allez-vous faire pour ne pas décevoir et être à la hauteur?

Boubacar 2 Barry : La confiance, ça se mérite. La confiance s’obtient sur la base de la loyauté,de la disponibilité et de l’apport. J’ose croire que je serai à la hauteur des attentes

Propos recueillis par Mohamed Lamine TOURÉ

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top