Nouvelle bannière Guinée Games
Interviews

AKB réplique « En Guinée, les démagogues sont plébiscités, les méritants piétinés»

CONAKRY– «Ce qui est plus choquant, c’est quand certains ont eu la possibilité de faire ce qu’ont fait les légendes du Hafia 77, mais ne l’ont pas fait et ils sortent pour dénoncer»

C’est l’une des phrases de Sanoussy Bantama Sow lors de la conférence de presse ce jeudi 04 juin au stade Général Lansana Conté de Nongo. Le Ministre des Sports taclait ainsi la génération de Titi Camara qui se réclame aussi gloire du football.

24 heures après cette sortie du ministre Bantama, les réactions ne se sont pas fait attendre. En soutien à son ancien coéquipier Aboubacar Titi Camara intervenu plutôt sur Espace FM, ce vendredi, Abdoul Karim Bangoura n’a pas aussi été tendre avec Bantama Sow.

« C’est pas surprenant pour moi personnellement. Quand on a des plaisantins parachutés à la tête de notre sport en général ou de notre football en particulier, ce sont des choses qui arrivent. C’est regrettable. Ils méritent bien ce nom, ce sont des imposteurs », a d’abord lâché AKB dans “Les grandes gueules“, chez nos confrères d’Espace FM.

Pour l’ancien défenseur du Syli national, cette sortie du Ministre des Sports est une manière d’opposer les deux générations concernées.

« Si on veut profiter de l’image des illustres du Hafia77 pour régler des comptes et opposer les différentes générations qui ont dignement représenté la Guinée, il se trompe largement parce que ça ne passera pas. Moi et tous les amis de ma génération, avons un respect religieux envers ces personnes-là. Mais la Guinée est aussi comme ça, les démagogues sont plébiscités et ceux qui ont dignement représenté le pays sont piétinés ».

Connu pour son franc-parler, Abdoul Karim Bangoura n’a pas manqué de mots pour s’offrir le premier responsable du sport guinéen qu’il accuse d’avoir profité de son statut pour régler des comptes.

« Ce n’est pas parce qu’on est à un poste qu’on peut faire ou dire du n’importe quoi sur tout le monde. Il pense que par sa proximité envers le Président de la république, il peut faire du n’importe quoi. Si on veut rendre service au Président, faites nous des terrains de proximité et des palais de sport, après on discutera ».

A quand la fin de ce bras de fer ? En tout cas, pas dans les prochains jours.

Avec Sportsguineens

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top
P