CAN

Baissama : « Jouer avec beaucoup de sérieux et d’intelligence »

Guingamp – Après une qualification acquise de haute lutte, les joueurs du Syli national semblent être déterminés à offrir aux Guinéens une grande Coupe d’Afrique des Nations. La présence de grands noms du football africain dans le groupe D, n’a intimidé ni ébranlé aucun joueur du Syli national. Tout le monde donne l’impression d’être prêt à affronter vaillamment les Lions Indomptables du Cameroun, les Éléphants de la Côte d’Ivoire et les Aigles du Mali.

Un groupe « costaud » avec des équipes en reconstruction à l’image de la Guinée. Depuis la fin de la dernière Coupe du Monde au Brésil, le Cameroun doit faire sans son joueur icône, Samuel Eto’o et la Côte d’Ivoire ne compte plus Didier Drogba dans son effectif, même si le débat sur un éventuel retour de l’emblématique joueur de Chelsea a refait surface ces derniers joueurs dans certains milieux du football africain. Bien que les joueurs guinéens que nous avons interrogés, reconnaissent les qualités dont disposent les trois adversaires du Syli national, habitués et régulièrement présents dans les compétitions africaines, mondiales pour la Côte d’Ivoire et le Cameroun, ils restent confiant qu’ils ont un coup à jouer dans ce groupe.

Le défenseur international guinéen de Guingamp, Baissama Sankoh, n’a pas du tout été surpris par le résultat du tirage au sort. « Il fallait s’y attendre quand même. Après on sort d’un groupe relevé, donc ce n’est pas ça qui va nous faire peur », martèle le joueur qui avait réussi à museler Emmanuel Adebayor lors de la première sortie du Syli national au Stade Mohamed V de Casablanca contre le Togo.

Réussir une bonne CAN ne sera pas une mince affaire. Sur ce point, tout le monde est d’accord. « D’abord, il faut faire une bonne préparation, ensuite nous fixons les objectifs. Mais pour ma part, j’ai envie au moins d’aller en quart de finale », révèle Sankoh.

Aussi, les joueurs Guinéens sont conscients qu’il faudra bien rentrer dans la compétition en faisant un bon résultat contre les Éléphants de la Côte d’Ivoire. Le match perdu contre le Mali lors de la CAN 2012 au Gabon et qui avait éliminé la Guinée de la compétition malgré un match nul mérité contre le Ghana et une large victoire contre le Botswana, est encore frais dans les mémoires. « Nous allons aborder chaque match avec un esprit combatif, c’est obligé. Ensuite, il faudra qu’on joue avec beaucoup de sérieux et d’intelligence », conseille le natif de Nogent-sur-Marne.

«Nous avons une équipe jeune et ambitieuse, à nous de montrer notre potentiel pendant cette Coupe d’Afrique des Nations. Aujourd’hui, on n’est en 2014, beaucoup de choses ont changé », explique Baissama Sankoh qui croit durement aux chances de qualification guinéenne pour le tour suivant en Guinée Équatoriale.

L’arrière central ou latéral du Syli national n’a aujourd’hui qu’une seule envie, «  c’est d’y être. » En club, le combat psychologique a déjà commencé avec ses coéquipiers maliens de l’En Avant Guingamp. « On s’est charrié un peu », en parlant des internationaux maliens, Mamadou Samassa et de Sambou Yattabaré avec lesquels il a échangé après le tirage au sort de la CAN 2015 à Malabo.

Tanou Diallo

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top