National

Ligue 1: Lamine réclame 68 millions d’arriérés de salaire à l’ASK

Conakry – L’ex-entraineur du club champion de Guinée Lamine Bangoura, exige à son ancien patron Bouba Sampil le paiement de ses arriérés de salaires qu’il estime à 68 millions de francs guinéens. Cette sortie médiatique fait suite au blocage de dialogue entre les deux camps.

Mis à l’écart l’année dernière à seulement trois journées de la fin du championnat, pour cause de maladie, Lamine Bangoura semble aujourd’hui ne pas être d’accord sur la façon dont il a perdu son poste. Il estime que le club a utilisé la maladie comme prétexte pour le mettre à la touche au profit d’un autre. « Je suis tellement déçu des gens de Kaloum. Ils ont dit que Lamine rentre en Sierra-Léone pour se faire soigner,  ce sont des histoires. Ce sont eux qui savent pourquoi ils ont fait un changement à la tête du club. Mais, ce n’est pas à cause de ma maladie puisque depuis avril, ils savaient que j’étais malade. Quand ils ont su que le titre était presque acquis, on m’a demandé de rentrer me faire soigner. Qu’est-ce que je pouvais, puisque ce n’est pas moi le Président. C’est depuis la Sierra-Leone que j’ai été informé du recrutement d’un nouvel entraineur. »

Lamine Bangoura exige à ce jour le paiement de deux mois d’arriérés de salaire et la prime d’objectif qu’il évalue à 68 millions de francs guinéens après que les dirigeants lui ait signifié l’arrêt de son contrat avec l’ASK. D’après lui, ce montant ne prend pas en compte les frais de confection des chasubles et autres accessoires qu’il a mis à la disposition du club.  « Le montant ne se cache pas, c’est 68 millions de francs guinéens. Je ne parle pas des chasubles que j’ai faites pour eux, les maillots de réchauffement(…) Jusqu’à présent ils ne m’ont pas payé. Ce sont des dribleurs. Ils racontent des contre-vérités. Ils ne sont pas à faire confiance. »

A la question de savoir si le président Bouba Sampil est informé de cette mésaventure qu’il vit, la réponse du coach est sans équivoque.  « A l’AS Kaloum, les gens ne peuvent rien faire sans que Bouba Sampil ne soit mis au courant. S’il dit qu’il n’est pas au courant ce n’est pas vrai, sauf s’il fait semblant. Ils ont dit qu’ils allaient me régler avant de partir en stage en Tunisie, ça n’a pas été fait. Ils sont de retour et je ne suis toujours pas payé. »

Le technicien Sierra-léonais dit regretter d’avoir travaillé avec le club kaloumiste la saison écoulée, surtout que c’est la seconde fois qu’il est victime de ce genre de traitement avec l’ASK, selon lui.  « Je regrette à 100% parce que j’ai laissé l’équipe nationale de la Sierra-Leone et venir prendre le club de l’AS Kaloum. Voilà comment ils m’ont payé. Mais je remercie Dieu pour ma santé aujourd’hui. C’est Dieu qui va les remercier. »

Joint au téléphone pour avoir la version des faits du club de la capitale, le directeur sportif de l’AS Kaloum, Ali Touré affirme que le club est dans le temps concernant le paiement de son ancien entraineur. «  C’est un non évènement», ajoute-t-il.

Après son passage réussi à l’ASK, de l’avis de certains observateurs, Lamine Bangoura a trouvé un point de chute dans un autre club de l’élite. Il est désormais le directeur sportif du Santoba de Conakry dont le président n’est autre que Malick Kébé.

Aliou Chérif

{jacomment on}

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top