Nouvelle bannière Guinée Games
African Football
TRIBUNE

Congrès électif Feguifoot : la course au trône ou l’envie de nuire (Mognouma)

Jamais dans l’histoire du football Guinéen, les élections à la Feguifoot, ne se sont avérées aussi passionnantes.

L’opposition entre les deux grandes fortunes dans le milieu, qui sont aussi par extension parmi les plus grandes du pays, peut expliquer cette agitation.

En effet, la compétition, au lieu d’être fair-play, prend plutôt l’allure d’un règlement de compte. Le risque d’une déconfiture de la discipline reine des sports dans le pays, est évident.

Les brindezingues se sont invités dans l’arène pour mener la guerre par procuration. Les vrais débats, qui doivent concerner normalement les programmes et les perspectives, cèdent la place à des commérages et mouchardages.

Antonio Souaré en fait les frais. On cherche partout dans ses affaires, pour pouvoir le caricaturer, et pourtant il a fait don de soi et de son avoir pour tenter de porter au pinacle cette discipline qui passionne tant en Guinée.

La nécessité de recentrer le débat sur l’essentiel paraît indispensable

Pour l’heure, en dépit de toutes les conjectures, le chemin parcouru en quatre ans est loin d’une promenade de santé.

Les faits exaltants assurant la métamorphose d’un football à l’agonie, crèvent les yeux. Même ceux qui se sont bornés de voir tout en noir, reste conscients d’une évolution d’un cran.

Suffisante ou pas, cette appréciation revient à ceux qui ont, au bout de leur choix, le pouvoir de décider du sort des futurs protagonistes. Il s’agit des membres statutaires.

Mais le constat hélas regrettable, est que ces personnes qui sont des lucifériens portés sur le gain facile, pour la plupart, n’ont aucunement cure d’un bon bilan ou d’un programme meilleur pour des perspectives prometteuses.

A quelques mois de l’échéance, encore une fois, il faut que le débat permette de juger de la capacité de chacun des prétendants au poste de président de l’institution. Cela aussi y va de soi, d’abord, du bilan de chacun d’entre eux, dans leurs gestions future et présente, exclusivement dans le monde du football.

Bien entendu que KPC et Antonio ont été tous présidents de la ligue guinéenne de football professionnel.

Ils sont aussi actuellement présidents de clubs, ce depuis des années, pour des résultats qui peuvent aider au choix.

Mognouma Cissé

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top
P