Nouvelle bannière Guinée Games
groupe guicopres
groupe guicopres
Interviews

Défaite du Syli U17 : l’analyse de Salam SOW qui dit s’attendre à 11 “chiens” contre le Sénégal.


DAR-ES-SALAM- Pour sa première sortie à la coupe d’Afrique des moins de 17 ans, le Syli national a courbé l’echine face à son homologue du Cameroun qui l’a battu ce lundi  (0-2). 

La Guinée qui entame ce tournoi en Tanzanie avec le statut de favori, risque de voir son rêve de remporter le trophée cette année encore s’envoler. 

Présent au près de l’équipe cadette à Dar-Es-Salam, l’ancien international Guinéen Abdoul Salam SOW (48 ans) a analysé cette rencontre au micro de l’envoyer spécial de Guineedoot. 

Si pour l’ancien golden Boy, la Guinée n’a pas été ridicule dans ce match, il décèle cependant certaines failles qu’il faudra corriger selon lui, surtout au niveau de la défense où les Guinéens ont complètement craquer.

« On a perdu 2-0, on a pourtant bien entamé ce match. L’équipe avait la possession du ballon dès l’entame, et du moment qu’on avait la possession, on l’a pas concrétisé et l’adversaire en a profiter.

Ça a permis aux camerounais de gagner en confiance et leur avant-centre nous a fait très mal du début à la fin. Mais je retiens surtout le comportement collectif, surtout au niveau des attaquants, cette insuffisance à marquer des buts. 

Je pense que l’entraîneur Maleah doit travailler beaucoup cet aspect. On doit se remobiliser pour les deux derniers matchs restants pour rester dans la compétition. Je vais aller vers ces jeunes pour leur dire que rien n’est encore fini, et que la qualification est bien possible. Rien ne dit qu’on ne gagnera pas nos deux autres matchs. 

Les enfants doivent savoir qu’ils sont à la CAN et qu’ils doivent tout donner. Mais aujourd’hui ils n’ont pas tout donner, je ne vais leur faire le cadeau. Ils faut qu’ils se réveillent et qu’ils soient conscients vraiment. Je vais communiquer avec le staff technique, échanger avec eux pour tenter de corriger ce qui n’a pas marcher. 

Défensivement, la Guinée a péché et offensivement, le Syli a aussi brillé par son inefficacité.

Pour Salam SOW, les nombreux supporters guinéens présents en Tanzanie doivent s’attendre à 11 “chiens” sur le terrain du Chamazi Stadium contre le Sénégal, le jeudi 18 avril prochain.

« Pour le deuxième match, l’équipe doit se donner à fond. Excuser moi du terme, mais on doit avoir onze chiens sur la pelouse contre le Sénégal. Techniquement les guinéens sont bons et physiquement ils sont en forme, puisque ce sont des jeunes.

Ils doivent se monterer deux fois plus motivés que les sénégalais pour gagner ce match important. 

J’espère que toutes les erreurs commises contre le Cameroun seront corrigées par le staff technique, pour que les jeunes démontrent cette envie de gagner sur le terrain ce jour ». 

Le message de l’ancien du Syli national cadet est passé.

Depuis DAR-ES-SALAM, Mohamed Lamine TOURÉ, envoyé spécial.

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top