Nouvelle bannière Guinée Games
Articles

Diouldé Bah : Labbadia m’a tué

Stuttgart – Le milieu défensif guinéen, Mamadou Diouldé Bah tombé en disgrâce au VfB Stuttgart il y a quelques semaines, est à la recherche active d’un nouveau challenge. L’ancien strasbourgeois dépité de passer son temps sur le banc des remplaçants de Stuttgart, a pris la décision d’aller voir ailleurs pour relancer sa carrière.

 

 

Pour l’instant le joueur ne veut pas révéler les noms des clubs qui s’intéressent à lui : «Je préfère garder ça pour moi, a dit Diouldé Bah. C’est qui est sûr, c’est que j’ai envie de tourner la page. J’espère trouver un club pendant la prochaine trêve hivernale. » Le contrat de l’international guinéen arrive à terme au mois de juin prochain. VfB Stuttgart a tout intérêt à laissé partir Diouldé Bah au mois de janvier 2013 au risque de le voir quitter gratuitement le club. Le Guinéen est déterminé à trouver un club pour pouvoir démontrer à son actuel employeur qu’il a eu tort de le bloquer dans sa progression. « J’ai un grand espoir que je trouverai rapidement un club. Actuellement, j’ai des contacts en France, en Espagne et ici même en Allemagne. J’aimerai bien évidemment rester dans le bundesliga. Je voudrais montrer aux gens de Stuttgart de quoi est ce que je suis capable car je ne doute pas de mes qualités de footballeur.»

 

Condamné à jouer avec la réserve de Stuttgart, l’international guinéen a du mal à comprendre cette décision. «Je m’entraine très dur et je suis toujours disponible.»  Le coach de Stuttgart, Bruno Labbadia n’a pas supporté le fait que le guinéen lui a exprimé son mécontentement par rapport à sa situation d’éternel remplaçant ou d’abonné dans les tribunes. «Comme je ne suis pas régulièrement aligné, j’ai demandé au coach de m’expliquer pourquoi il ne me fait pas jouer. Il l’a pris mal. Entre temps, l’équipe a joué en coupe d’Allemagne. Il m’a écarté du groupe. Le lendemain, il m’a demandé d’aller m’entrainer avec le préparateur physique, j’ai tout naturellement refusé. Je les ai appelé pour leur dire que je ne venais pas, tout en insistant sur le fait que je suis là pour jouer et non pour le contraire. Après ce refus, ils m’ont fait savoir que je ne jouerai désormais qu’avec la réserve pour le reste de la saison. »

 

Bruno Labbadia qui a remplacé Christian Gross à la tête de VfB Stuttgart en décembre 2010, n’a pratiquement donné aucune chance à Diouldé Bah d’exprimer son talent sur les pelouses de la bundesliga. «Il ne m’a jamais fait jouer 45 minutes, c’est toujours 25 minutes, 10 minutes ou 5 minutes, le plus souvent quand l’équipe est menée et que le match est pratiquement plié, a regretté Douldé Bah. Le coach m’a vraiment tué. Tous mes coéquipiers savent de quoi est ce que je suis capable. D’ailleurs, ce sont eux qui m’ont encouragé d’aller parler avec le coach. Tout le monde s’étonne quand je ne joue pas. Il n’y a aucune comparaison possible entre le joueur qui évolue au même poste que moi. Ce joueur, c’est le Danois William Kvist. C’est Bruno Labbadia qui l’a fait signer au club en juillet 2011. Il n’a jamais voulu qu’il y ait une concurrence saine entre nous deux. S’il avait accepté de me donner une chance, ce joueur allait se retrouver la plus part du temps sur le banc des remplaçants. Comme c’est lui qui l’a fait venir, il n’a jamais voulu qu’on en arrive là. Ce scénario ne l’arrangeait pas. Pourtant au début Bruno m’aimait beaucoup. Je n’ai jamais compris son volte-face.» 

 

Tanou

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top