Edito

Elections FEGUIFOOT : Becken à nouveau, un revenant en déficit de crédibilité

Dans moins d’un mois, le pays devrait vibrer au rythme des élections à la Fédération Guinéenne de Football (FEGUIFOOT). Des candidatures fusent de partout. Certaines frisent l’infâme, donnant donc l’impression d’un rendez-vous ou se retrouvent des opportunistes les plus endurcis et éhontés .

Malgré leur passé sulfureux avec des casseroles qu’ils traînent, ces candidats semblent en avoir cure et n’ont d’ambition que d’être au sein de la future équipe dirigeante du football guinéen.

L’exemple le plus probant est le cas de Djibril Becken Diarra. Elu en 2011 comme vice-président de la fédération après avoir frôlé de peu la présidence de l’institution qu’il céda volontairement à Salif Camara à la suite de nombreuses tractations , Becken n’est resté à ce poste qu’au bout de quelques mois.

Il sera suspendu par son patron d’alors qui l’accusait de détournement de fonds pour justifier sa décision. C’était en 2013 et l’affaire concernait un contrat de sponsoring qui liait le Syli à des sociétés de la place.

Depuis cette date, l’ancienne gloire du Hafia, n’a jamais prouvé le contraire de ce dont on l’accuse. C’est avec ces casseroles «salles» qu’il traîne désormais jusqu’à preuve du contraire, que Djibril Becken Diarra a de nouveau décidé de réintégrer le cercle restreint de gestion du football en sollicitant le vote des membres statutaires pour le poste de vice-président.

A moins que ces électeurs ne soient amnésiques, l’ancien joueur de la grande époque du Hafia court un gros risque d’avanie .

Lamine Mognouma Cissé

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top