Uncategorized

Exclu :AKB virulent contre le document élaboré par le comité ad hoc « Ce document a été taillé sur mesure pour avantager certains, au détriment d’autres »

PARIS– Après sa mise place il y a quelques jours, la commission ad hoc de la fédération guinéenne de football commence déjà a essuyé des critiques suite à l’élaboration d’un document qui sera soumis à l’appréciation de la prochaine assemblée générale extraordinaire.

 

Ce dimanche 14 juillet, Guineefoot.info s’est entretenue avec l’ancien international guinéen Abdoul Karim Bangoura (AKB). Le président de la structure AKBETTY-SPORTS qui au sujet de ce document élaboré à cause des ambitions qu’il nourrit pour le fauteuil de futur Président de la FEGUIFOOT. Il s’est aussi prononcé sur la première année expérimentale de la ligue guinéenne de football professionnel et de l’incendie malheureux dont il a été victime ces dernières heures dans sa résidence à Paris.

 

Guineefoot : Bonjour AKB, quelle est votre réaction par rapport à la mise en place du comité ad hoc.

 

AKB : Aujourd’hui, tous ceux qui aiment notre football ne sont pas rassurés de la composition de cette commission ad hoc. Ça ne rime pas du tout. Dire que le président de la ligue deviendra désormais automatiquement l’un des vices présidents de la fédération, c’est inadmissible et c’est scandaleux. Car on sait comment cette ligue professionnelle a été mise en place. Elle n’existe que de nom. Réduire les clubs de division nationale de 69 à 8 pour le vote lors du congrès, on ne peut pas l’admettre car ces clubs aussi ont leur droit de vote. Pourquoi c’est seulement les 8 qu’il soit permis de voter ? Comment ces petits clubs vont alors se développer. C’est déjà une manœuvre pour éliminer certaines personnes qui prétendraient être candidates. Soit, tous les clubs votent, soit personne ne vote. Ce document a été taillé sur mesure pour avantager certains, au détriment d’autres.

 

Mais, ce document élaboré a été proposé par le comité ad hoc et validé par la FIFA et la CAF. Est-ce que la responsabilité de comité alors peut être établie ?

 

« Le football guinéen est pris en otage par un petit groupe qui fait croire qu’il aide ce sport »
AKB : C’est ce qu’on tente de faire comprendre aux guinéens, mais ce n’est pas la réalité. La FIFA et la CAF n’imposent jamais, ces institutions proposent et c’est aux fédérations d’accepter ou non. Mais, on attend la sortie officielle du prochain statut, d’ici là tout le monde doit être vigilant. Par ce que le football guinéen est pris en otage par un petit groupe qui fait croire qu’il aide ce sport, alors qu’on nous trompe. Je ne mets pas en cause les qualités de certains hommes qui composent ce comité ad hoc, mais nous devons être très vigilant.. Car on connait les mains noires qui sont derrières.
Aujourd’hui, on tue l’adversité, cela tue la compétitivité et nos équipes où clubs ne feront aucun résultat positif sur le continent.

 

Quatre mois après sa mise en place, qu’est-ce que vous reprochez exactement à cette commission ad hoc ?

AKB : D’abord, même le comité de normalisation n’est pas totalement indépendant. Alors, comment voulez-vous que la commission ad hoc le soit ? C’est impossible et chacun doit y réfléchir. C’est une commission qui est téléguidé, car la main qui donne, c’est elle qui dirige. On n’ira nulle part avec ces tristes réalités. Mai on ne se laissera pas faire cette fois-ci. Supe V est partie, mais le système continue encore. Tout le monde doit prendre conscience car notre football est asphyxié.

 

Aujourd’hui, quelle est votre regard de la première année expérimentale de la ligue de football professionnel en Guinée ?

 

« Le football guinéen est encore amateur, il est géré de façon amateur »

 

AKB : Le football guinéen est encore amateur, il est géré de façon amateur, c’est sa la vérité. Je ne vois pas moins de progrès. D’abord, les critères pour être une ligue professionnelle sont loin d’être respecté. Une ligue qui n’a pas encore de règlement. On sait comment cette ligue a été composée. Les gens se servent du football, au lieu de le servir. Ils partent rencontrer le président de la république pour se faire des postes, c’est malheureux. Ce n’est pas par ce qu’on est riche qu’on connait le football. Regardez par exemple comment Lappé a été nommé, on devait le prendre très tôt au lieu de déplacer ce beau monde pour aller faire ces prétendus entretiens. Ce n’est pas du tout sérieux. Si on laisse Lappé travailler, j’en suis sûr qu’il produira des bons résultats.

 

Revenons à ce triste événement d’incendie qui vous a frappé à Paris, expliquez-nous comment cela s’est-il passé…

 

AKB : Plus de peur que de mal.. Le feu a ravagé beaucoup de maisons ces derniers jours dans certaines villes Françaises. Ma maison a fait les frais et tout son contenu est partie en fumée. Heureusement, qu’il n’ya pas eu de victimes physiques. Mais des dégâts matériels énormes ont été enregistrés. On reste toujours débout et on se soumet à la volonté de Dieu. Pour la petite histoire, 80% de nos joueurs qui sont passé à Paris (Sadio Diallo, Issiaga Sylla, Naby Keita, etc…) ont tous été hébergés dans cette maison qui a été malheureusement ravagée. Je remercie tout ce qui ont compati à ma douleur après cet epprouventable événement.

 

Entretien réalisé par Mohamed Lamine Touré.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top