CAN

La Guinée dérange même sur le rectangle vert !

MALABO – Le Sélectionneur Français du Syli National de Guinée, Michel Dussuyer affirme lors de la conférence de presse d’après match, que la Guinée dérangeait lors de cette CAN et les faits du match et les conditions de qualifications corroborent cette idée et tous les médias l’affirment.

91eme minute, la Guinée est privée d’un penalty évident non sifflé 


La balle du match pour Ibrahima Sory Conte ! Lancé à toute vitesse côté gauche, l’attaquant Syli National et d’Anderlecht pénètre dans la surface mais l’ailier Guinéen s’écroule avant de pouvoir tirer et offrir la victoire à la Guinée, accroché par Guihota dépassé. L’arbitre central Ethiopien Bamlak Tessema Weyesa ne bronche pas alors que la faute est évidente avec le carton rouge qui s’imposait. Le défenseur camerounais a pourtant bel et bien fauché Conté.

 

Pour Michel DUSSUYER, cette décision n’aurait pas été la même si cela avait été du coté adverse quelques minutes après le match. 

J’attends de voir les images mais pour moi, il y a deux penalties“, a-t-il fait remarquer au moment de son point presse. “On dérange, on aimerait que les grandes équipes soient là, qu’elles continuent leur route, le Cameroun est un pays limitrophe. Nous, on est les petits, on ne doit compter que sur nous-mêmes mais mes garçons se battent sur le terrain et ne lâchent rien.

Que dire sur la sortie hasardeuse du gardien Camerounais Ondoa sur Mohamed Yattara pour l’empêcher de conclure et curieusement la FAUTE évidente du gardien est sifflé contre l’attaquant guinéen pour une faute adverse au détriment de la Guinée.

La Guinée a le droit de se demander si elle peut se qualifier contre vent et marée si elle n’est traitée de la même manière que les autres. Des fautes non sifflées pour la Guinée dès lors que c’est dans le camp adverse, à l’inverse des fautes sifflés pour le Cameroun à chaque contact !

Que dire au traitement scandaleux réservé au capitaine guinéen Ibrahima Traoré (encore élu homme du match par la CAF en 2 matchs) par Stéphane Mbia, auteur d’un tacle à retardement sans être averti au minimum.

Pour rappel, cet arbitre Ethiopien avait expulsé et sifflé un penalty contre la Guinée en septembre 2013 en Egypte pour les éliminatoires de la Coupe du monde 2014. Cet arbitre doit-il continuer la CAN après de telle incidence sur le résultat d’un match ?

Alhassane SAMPOU, Guineefoot©

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top