Nouvelle bannière Guinée Games
Articles

Razzagui déverse sa bile sur un journaliste

Maputo – L’international guinéen, Abdoul Razzagui Camara n’a pas bien digéré les critiques qu’il a reçu récemment sur Twitter et la couverture faite par Guineefoot à cet effet. Dans la salle d’attente de l’aéroport international de Maputo, le joueur de Paok Salonique a déversé sa bile sur l’envoyé spécial de votre site au Mozambique.

Cet écart de langage de la part d’un joueur qui se dit professionnel est regrettable. Tout bon footballeur de haut niveau répond aux critiques sur le terrain et non par la bouche. Razzagui lui préfère aller directement au clash avec les journalistes en faisant la grande gueule tout en essayant d’intimider. Il doit savoir que cette stratégie est improductive.

L’on savait déjà que c’est à cause de problèmes comportementaux que le Stade Rennais avait décidé de se séparer en août 2011 de Razzagui Camara qui faisait partie de la très prometteuse génération rennaise ayant remporté la coupe Gambardela en 2008. En équipe nationale, le jeune Razzagui était jusque là resté discret, en apparence. Depuis quelques semaines, le natif de Mamou n’arrive plus à maîtriser ses vielles mauvaises habitudes qu’il traîne toujours, décidément. Il s’est illustré hier par son comportement irrespectueux vis-à-vis de notre envoyé spécial à Maputo. La scène surréaliste s’est déroulée en présence de ses coéquipiers en équipe nationale, Ibrahima Conté et Sadio Diallo.

Tranquillement assis autour d’une table dans l’attente de leur vol pour Johannesburg, Séga Diallo, Ibrahima Conté et Sadio Diallo ont été rejoints par un Razzagui fou furieux, venu régler ses comptes avec le journaliste. “J’ai des soucis avec toi”, lance le jeune Razzagui. “Ah bon”, répond le journaliste. “Oui parce que tu aurais dit des trucs sur moi sur Twitter”, ajoute Razzagui. “Pourquoi il paraît? Tu as du le voir puisque je me suis adressé à toi”, lui a répliqué le journaliste. “Non, non moi je n’ai pas de compte Twitter, c’est mon frère qui le gère. Mais qu’est ce que tu as dit?”, insiste Razzagui. “Je t’ai juste demandé si tu étais sérieux en disant que tu ne voyageait pas en classe eco comme tous les autres”.

Non satisfait et toujours à l’offensive, Razzagui interroge: “C’est quoi cette histoire de procès d’Abdoul Razzagui?”. Allusion faite à l’article que nous avions publié il y a quelques jours. “Nous avons compilé les réactions de ceux qui se sont exprimés sur ton attitude via twitter”. Finalement, Razzagui assène un message clair à l’intention de tous ceux font usage du terme patriotisme en parlant du Syli national. “J’ai compris vos délires en Guinée. Moi je ne suis pas dans vos trucs de patriote, je m’en fou. Gardez ça pour les autres”, fulmine le joueur du Paok Salonique. “C’est ton droit. Mais nous, nous allons faire notre job et tant que tu seras international, tes faits et gestes nous intéresseront”, lui fait comprendre calmement et de façon professionnelle le journaliste.

Tanou Diallo

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top