National

Théo Bolla donne des leçons à la Fédération

Conakry– Depuis son retour au Horoya après le limogeage d’Amara Traoré, l’entraineur Théophile Bolla ne s’était publiquement jamais exprimé. Le Franco-congolais profite de la suspension de son club pour renouer avec sa vieille habitude pour laquelle il était qualifié par de certains observateurs de « grande gueule » ou   « d’animateur du championnat national ».

 

Invité  vendredi soir de la Radio Djigui FM, l’entraineur du Horoya, s’est longuement déchainé contre la fédération au sujet de la suspension de son club.

« Concernant cette décision contre le Horoya, je suis d’accord sur le fond mais pas sur la forme », a déclaré Théophile Bolla. Venu avec toute une documentation dans le but d’étayer son argumentation, le technicien Franco -congolais a déclaré que tout était préparé pour suspendre le Horoya. « La date n’est pas conforme au fait. On voit clairement sur le document écrit mars 2014 au lieu du 17 juin 2014, date de la de la délibération. En outre,  les clubs  reçoivent habituellement des notifications concernant la suspension de tel ou tel autre joueur…., malheureusement pour ce cas présent, on n’en a pas reçu. »

 

L’ancien entraineur du Satellite FC, s’est aussi attaqué virulemment à la formulation de la décision. « Quand on s’adresse à un club qui perd un match qu’il a gagné sur le terrain, on ne doit pas dire – j’ai le plaisir de vous informer – », a laissé entendre Théophile Bolla qui invite également la fédération à suivre des cours en administration.

 

L’on apprend déjà d’une source bien informée proche de la fédération, que l’entraineur du Horoya va chèrement payer pour ses déclarations jugées « outrageuse » par l’Institution en charge du football guinéen.

 

« Théo qui n’a pas sa langue dans sa poche, vient de jeter un pavé dans la marre en dénichant des imperfections procédurales liées aux prises de décision à la fédération », analyse un observateur du championnat local.

Lamine Mognouma Cissé

 

   

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top