Uncategorized

Titi: Je me retourne vers le football

titi camaraConakry – Plus d’un mois après son départ du gouvernement, l’ancien capitaine du Syli national, Titi Camara sort de son silence en accordant une interview à votre site. Apparemment serein et animé d’un sentiment de remord pour une mission non accomplie, le tout premier ministre des Sports du président Alpha Condé, dit avoir tourné la page. L’ancien TGV de Liverpool envisage désormais de revenir dans le domaine du football.

 

 

Guineefoot : vous avez été ancien international guinéen, aujourd’hui le syli est confronté aux démissions de Kévin et de Kamil Zayatte, qu’en pensez-vous ?

 

Titi Camara : Il faut qu’on fasse beaucoup attention. Pour avoir une équipe compétitive il faut attendre des années. Ce travail demande beaucoup de sacrifices et d’indulgence envers les autres. C’est vrai que le syli est éliminé de la CAN, et cela a entrainé une défection chez les supporteurs. Il ne faut pas gâter ce qui a été mis en place pendant des décennies. Si on ne fait pas attention, on va perdre tout une génération. Aujourd’hui, chacun cherche à responsabiliser soit la fédération, soit le ministre sortant ou soit les joueurs. Il faut tirer les leçons pour éviter d’accuser les gens à tort. Kévin s’est retiré, Kamil qui est l’une des pièces maitresses de l’équipe prend aussi la décision de se retirer. Il faut rencontrer les joueurs, discuter avec eux et essayer de les comprendre. Quoi qu’on fasse, on aura toujours besoin d’eux car ils sont en activité.

 

Guineefoot : L’entraineur, Michel Dussuyer a régulièrement affirmé que le retour de Kévin a été précipité. Vous qui avez négocié seul son retour, qu’en dites-vous ?

 

Titi Camara : Je n’aime pas me justifier pour ce que j’ai déjà fait. Il faut que les gens comprennent que le Syli ne peut pas évoluer sans les joueurs qui évoluent au haut niveau. On ne peut pas se passer d’un joueur comme Kévin qui joue dans l’un des plus grands clubs du monde. C’est pourquoi je me suis activé pour son retour en sélection. Je demande aux acteurs de mettre de l’eau dans leur vain, d’essayer de trouver une solution pour que cette équipe soit maintenu.

 

Guineefoot : Vous dites qu’il est temps de tirer les leçons de notre élimination, mais très malheureusement, vous ne l’aviez pas fait à votre temps.

 

Titi Camara : Si je n’ai pas fait, c’est parce qu’il y avait de l’anarchie. Je ne suis plus du gouvernement, j’ai tourné la page, je me projette maintenant dans l’avenir.

 

Guineefoot : Qu’est-ce que ça veut dire exactement ?

 

TC: Je me retourne vers le football qui m’a tout donné dont je voudrais m’en servir pour servir la jeunesse guinéenne. Je dois construire un centre de formation à Coyah (une ville située à 50 km de Conakry), où j’ai acheté 5 ha pour y implanter mon centre. Je vais organiser une détection dans tout le pays. Les 30 jeunes qui seront recrutés, vont bénéficier d’une formation appropriée pendant 5 ans. Je vais y construire des terrains synthétiques et en gazon puis un terrain en terre battue. Parallèlement je vais former un club qui va débuter par le national et relancer le football à la base.

 

Guineefoot : D’où allez-vous puiser les financements pour réaliser ce projet?

 

Titi Camara : Je dois partir le 6 Décembre en France sur invitation du MEDEF, puis le 12 du même mois, je me rendrai au Qatar sur invitation également de l’émir du Qatar pour trouver les fonds.

 

Guineefoot : Que pensez-vous du choix des joueurs locaux dans la sélection nationale ?

 

Titi : C’est une bonne chose, mais ça demande une restructuration du championnat local. Tant qu’on ne le fait pas, on ne sera pas à la hauteur des autres. Bientôt les coupes africaines vont démarrer et jusqu’à présent le championnat n’a pas début. Pourtant on a des clubs qui vont disputer ces compétitions. Il faut que les équipes soient compétitives et que les joueurs soient en jambe.

 

Guineefoot : Quels est votre plus grand regret aujourd’hui par rapport à la manière dont vous avez géré le ministère des Sports?

 

Titi Camara : Le moment venu, je pourrai m’expliquer et vous saurez comment mon départ s’est passé dans le gouvernement. Il y a eu beaucoup de facteurs.

 

Guineefoot : On vous impute la défaite du syli à Niamey contre le Niger. Car on nous a fait croire que vous n’aviez rien fait pour préparer ce match.

 

Titi Camara : Non j’aurai l’occasion de m’exprimer là-dessus. Ceux qui m’ont empêché de travailler, je vais les dénoncer et chacun assumera ses responsabilités. Je suis un guerrier je n’abandonnerai jamais. Il y a beaucoup de gens qui étaient derrière mon départ du gouvernement. Dieu merci, j’ai quitté le gouvernement sans problème. Personne ne m’a accusé de détournement. C’est aujourd’hui, l’une de mes plus grandes fiertés.

 

Guineefoot : Pendant les semaines qui ont précédé votre départ Guineefoot avait annoncé que les contacts n’étaient plus les meilleurs entre vous et le président de la république Alpha Condé.

 

Est-ce que les contacts ont aujourd’hui repris entre vous ?

 

Titi Camara : (Rires) Je reste guinéen, je reste à la disposition de mon pays. Je vous ai dit que j’ai tourné la page.

 

Guineefoot : Vous voulez insinuer qu’il n’y a aujourd’hui aucun contact entre vous ?

 

Titi Camara : Je vous dis bien M. Cissé que j’ai tourné la page.

 

Interview réalisée par

Lamine Mognouma Cissé

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top