Nouvelle bannière Guinée Games
Divers

Accueil scandaleux d’Eto’o à Conakry

Conakry – Annoncé depuis très longtemps, Samuel Eto’o fils est arrivée cet après midi pour une visite de 48H à Conakry.

 

Il était 16H40 TU, quand le régulier Air France a atterri à l’aéroport de Conakry avec à son bord, le joueur d’Anzi Makachkala, attendu depuis des heures par des centaines de fans en liesse. Habillé en chemise blanche, pantalon noir, sourire au lèvre, Eto n’a fait aucune déclaration devant les journalistes bâillonnés par les organisateurs. Après l’aéroport de Gbéssia, Eto’o a été reçu en audience par le premier Ministre Mohamed Saîd Fofana. Le Camerounais bouclera son séjour ce Samedi en Guinée après un match de gala dont il sera l’acteur principal. Selon l’agent qui l’a fait venir, l’international camerounais est venu à Conakry pour construire un centre de formation dont le lieu et les modalités restent à définir.

Une Sainte pagaille à l’aéroport

Ce fût une sainte pagaille, du jamais vu à l’occasion de l’arrivée d’une personnalité à Conakry. Les journalistes, dans un premier temps refoulés, n’ont eu accès à la salle d’attente où Samuel Eto’o devrait s’adresser à la presse qu’après moult tractations. Hélas, le calvaire des hommes de médias se multiplieront dès que Eto’o se fera sentir dans une salle qui sera envahie par des badauds au détriment des vrais acteurs. La police interviendra pour rétablir l’ordre. C’est ainsi, que les pauvres journalistes venus à la recherche de l’information seront mis dehors. Un phénomène récurrent en Guinée et qui ne date pas d’hier. Les forces de l’ordre ne font jamais la différence entre journalistes et badauds. Tout le monde est confondu et traité de la même façon.

Cette pagaille indescriptible d’un autre âge n’a pas permis aux journalistes présents de s’entretenir avec le joueur afin de connaître les vraies raisons de sa présence à Conakry. Avec ce comportement scandaleux de l’agent et de son staff, il y a lieu de se poser des questions sur ce projet dont on parle.

La Fédération et le ministère des Sports se livre un combat sans merci

Selon des informations reçues, tout a été organisé de façon unilatérale par le département des Sports en collaboration avec l’agent, sans que la FGF ne soit associée. Cette information est corroborée par le fait que le programme officiel du séjour d’Eto’o n’est parvenu à la Fédération que dans la soirée du Jeudi. Certains observateurs estiment que la FGF a été ignorée parce qu’elle avait fait ombrage au département des Sports lors de la visite du président de la Fifa à Conakry. Cette fois-ci, Bantama en quête de notoriété à l’international, a laissé toutes ses obligations de côté pour s’occuper personnellement de la venue de la star camerounaise.

Depuis l’arrivée de cet homme à la tête du département des Sports, la guerre d’ego entre entre la FGF et le département des Sports s’est considérablement accentuée. Une bataille qui pourrait avoir des conséquences néfastes sur le football guinéen.

Lamine Mognouma Cissé & Tanou

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top