Nouvelle bannière Guinée Games
Divers

Jubilé Salam Sow : Ben Badi « l’Afrique doit être plus solidaire »

Conakry – Devant un public acquis à sa cause, Salam Sow a chaussé pour la dernière fois ce samedi soir les crampons à l’occasion de son jubilé. Les invités qui sont ses anciens coéquipiers, amis f et fans, n’ont pas taris d’éloges  à l’endroit  du golden boy.

 

Les mots aimables, teintés d’émotions n’ont pas manqué pour retracer la vie de footballeur  et exprimer l’amitié et toute la gratitude a l’ancien meneur de jeu du syli. Avec ses anciennes gloires, le public s’est régalé, bien que certaine vedettes aient brillées par leur absence notamment : Georges weah, Toni Silva, ou encore El Diouf.

 

Salam Sow

 

« Je prend du plaisir. C’est un rendez-vous avec un autre public, je remercie tout ceux qui sont venus. La technique il y en a. ça se joue dans l’esprit  bien que je soit blessé. Vous l’auriez du comprendre, je joue avec mon pied gauche. Mais ça va. Pour les absents, Diouf venir aujourd’hui et moi j’étais pas dispo  à faire toutes ses démarches à cause du gala. Mais s’il voulait venir, il allait venir Quand à Mr. Georges, je n’ai rien compris ».

 

Abdoulaye Ben Badi, l’ivoirien

 

« Salam et moi  avons  été des bons amis, nous avons été  des adversaires sur le terrain. Salam a été  un grand joueur  qui avait de la poigne et qui a hissé haut le drapeau guinéen. Donc, pour moi c’est un joueur à qui il faut rendre plaisir .Le public devait sortir plus nombreux. ça me fait plaisir d’être là je pense que l’Afrique doit être plus solidaire ».

 

Moustapha Naîté  ministre de la jeunesse

 

« C’est  d’abord un message fort  à l’endroit de la jeune  génération, pour leur dire qu’il faut croire à ce qu’on fait et au métier qu’on a choisi. C’est aussi rendre un hommage à cette légende du football guinéen. Je me souviens encore, jeune, nous venions très tôt au stade. Parfois à six  heure à fin de leur voir jouer plus tard. Qui n’a pas aimé Salam joué à l’époque ? En ma qualité de ministre  de la Jeunesse, je ne pouvais pas rater cette occasion. Ma présence ici, témoigne l’engagement du gouvernement et du président en faveur de la jeunesse de mon pays. C’est un devoir pour moi de venir porter  ce message du gouvernement et du président  à sa jeunesse. Je suis simplement satisfait de venir partager ce grand moment avec les gloires du football de notre pays ».

 

Titi Camara

 

« C’est un grand plaisir pour moi d’être là par ce qu’il le mérite. Salam est un garçon qui est franc. Il  dit ce qu’il pense .pendant 16ans en équipe nationale, je n’ai jamais eu de problème avec lui. Sauf une fois  quand il est sorti du cadre de footballeur, c’était à l’occasion de l’incident du  Zimbabwe. Il a été radié à vie. Je suis monté au créneau auprès de l’ancien président d’alors, Lansana conté. A qui j’ai demandé sa réintégration dans l’équipe nationale par ce qu’on  avait encore besoin de lui » .

 

 AKB

 

« C’est un devoir d’être là, surtout nous qui avons vécu avec lui en équipe nationale. Ma visite ici en Guinée, c’est spécialement à cause de ce gala ».

 

Lamine Mognouma Cissé

Cliquer pour ajouter un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top