National

Ligue1 (J4) Le Horoya AC balaie le Santoba de Conakry (3-0)

Conakry – Le Horoya s’est imposé de la plus belle des manières en écrasant le Santoba sur le score de 3-0. Avec cette victoire, le HAC est provisoirement leader du championnat.

C’est une rencontre qui est partie cent à l’heure, avec une occasion de Fofana Aboubacar Sidiki (6’) qui n’était pas loin d’ouvrir le score après une sortie hasardeuse de Khadim N’diaye.  Le Santoba va regretter cette occasion manquée puisque Sékou Ahmadou Camara (7’) va faire trembler les filets après qu’Ocansey Mandela ait mis trois défenseurs de Santoba dans le vent avant de lui adresser un centre en retrait. Ce but a eu le mérite de réveiller le Santoba qui va inquiéter Khadim N’diaye (20’) auteur d’une double parade sur des tirs de Fofana Aboubacar Sidiki et Tahi Simone Oscar.  Le Horoya va inscrire un second but par Kerfala Kouyaté (36’) qui reprend une frappe repoussée par le gardien de Santoba après  un tir d’Abdoulaye Paye Camara.

Aboubacar Mario Bangoura l’arbitre du match  renvoie les deux équipes sur ce score 2-0 profitable au Horoya.

A la reprise c’est le Santoba qui se signale. Fofana Aboubacar Sidiki (47’)  trouve Keita Amadou Oury devant le but de Khadim N’diaye. La frappe de Kéita Amadou Oury passe largement au dessus. Encore le Santoba avec Keita Amadou Oury (58’)  qui dépose Drame Nikema et Camara Ben Youssouf, mais sa passe  ne trouve pas preneur. Khadim N’diaye (58’) va de nouveau faire parler son talent après un tir puissant de Fofana Aboubacar Sidiki. Le Santoba sera réduit à 10 après l’exclusion de Sankhon Ibrahima Sory (60’) suite à une charge sur Dramane Nikema.  Le Horoya n’est pas loin de l’aggravation du  score après  un tir des 40 mètres d’Ibrahima Sory Bangoura qui s’écrase sur la transversale  de Kanté Aboubacar. Les Rouge et Blanc remettent ça avec un super  lobe de Ocansey Mandela (70’) depuis la ligne médiane qui va se  loger dans la niche de Kanté Aboubacar. Le Santoba  à son tour va trouver le montant droit de Khadim N’diaye après une frappe de Fofana Aboubacar Sidiki (81’) bien servit par  Bangoura Demba Kiffinda. Aly Badara Soumah (81’)  accélère sur le flanc gauche, avant de déclencher  un tir qui frôle le montant du Santoba. Les poulains de Sy Moustapha donnent la réplique par Tahi Simone Oscar (91’) qui profite d’une mésentente entre Khadim N’diaye et sa défense pour tenter de réduire le score. Mais son tri n’est pas cadré.

Le match prendra fin sur cette brillante victoire du Horoya qui est leader provisoire avec 8 points.

Cette victoire est un cadeau de bonne année adressé au président du club, affirme Théophile Bola.

«  On est content, ce n’est pas facile d’entrainer un club comme Horoya où tout le monde veut être entraineur, tout le monde veut parler. Je pense que nous on est calme, on va rester zen. On va préparer nos joueurs parce qu’on n’a pas eu beaucoup de temps de préparation. Là on commence à retrouver les repères. On n’a voulu poser le ballon et jouer, on l’a joué. C’est un cadeau de bonne année pour nous, une façon de dire à Antonio Souaré bonne année. »

Pour l’entraineur Sy Moustapha, la situation du président qui est en prison entame le moral de son équipe.

« Si c’est le mot déception, c’est vraiment là ; perdre de cette manière là ça amène à réfléchir beaucoup.  A ce niveau là c’est d’accepté cette défaite avec beaucoup de philosophie et essayer d’aborder les autres matchs avec beaucoup de sérénités. Si moi je suis abattu, que sera mes joueurs ? C’est vrai qu’on n’a perdu à Kindia et ici, mais ce n’est pas la fin du monde. Depuis hier nuit on pensait que le président  allait sortir, c’était le dernier verdict et il c’est trouvé qu’à la dernière minute on n’a prolongé ça pendant deux semaines. La nouvelle est tombée sur nous en plein internat, les enfants il fallait leur  remonter  le moral. »

Aliou Chérif

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Les plus lus

To Top