Actualités

Audit à la Féguifoot : Salifou Camara « Super V » sort de son silence.

Conakry– Depuis quelques jours, l’actualité footballistique guinéenne est caporalisée par l’affaire de détournements de fonds à la fédération guinéenne de football.

Le principal accusé, l’ancien président Salifou Camara Super V, invité chez nos confrères de espace FM, a tenté de saborder le rapport d’audit qui le présente comme un délinquant financier.

« l’article 59 des statuts de la FIFA impose une obligation relative à la résolution des litiges.

Tout recours devant un tribunal ordinaire est interdit, sauf s’il est spécifiquement recommandé par la FIFA. L’article 63 des statuts de la de fédération guinéenne de football relatif à l’arbitrage stipule qu’en cas de litige, il est également interdit de faire recourir aux tribunaux.

Normalement, vous allez devant la commission d’éthique de la FIFA. Antonio ne peut pas sortir un seul courrier m’incriminant. C’est de la calomnie, c’est de la diffamation. C’est une histoire de bande dessinée, ces prétendus audits.

Vous parlez d’audits, est-ce que vous avez vu les rapports. Donc, je ne peux pas me présenter devant un tribunal guinéen, mais plutôt devant la commission d’éthique de la FIFA. Il a peur d’y aller.

Il m’empêche d’aller devant le tribunal arbitral du sport (TAS). C’est Antonio qui a fait payer 700 millions de francs guinéens au lieu de 40 millions à ces soit-disants auditeurs pour m’incriminer. C’est purement de la séance-fiction » a expliqué Salifou Camara.

En ce qui concerne l’argent détourné (834 000 euros), l’ancien homme fort du football guinéen explique que cette somme à plutôt servie à appuyer la candidature guinéenne pour l’organisation des CAN 2019 et 2021.

« Cette affaire de 834 mille euros, date de 2014. D’abord, ce n’est pas un phénomène nouveau.

Vous avez les États financiers de la fédération adoptés le 14 août 2015, on fait bien mention de cet argent.

Cette somme a été versée par MTN pour soutenir la candidature de la Guinée pour l’organisation des coupe d’Afrique des nations de 2019 et 2021. C’est consigné dans les PV. Il fallait monter les dossiers et des lettres de garantie, et un engagement de la Guinée, pour aller convaincre la CAF.

Le cahier de charge le prévoyait. À la date du 4 décembre 2015, après avoir constaté que la ligne budgétaire du ministère des sports d’alors était insuffisante, il fallait se faire sponsorisé. MTN a donné son accord dans un courrier. C’est ainsi que la fédération a été associée. Donc voilà à quoi ces 834 mile euros ont servi.

S’il y a eu détournement, c’est Antonio qui doit plutôt plus de 3 milliards de francs guinéens à la fédération. Par ce qu’il avait signé en 2014 un contrat pour sponsoriser le championnat guinéen et l’exploitation du stade annexe du 28 septembre, et il ne s’est acquitté que de 700 millions de FG. Voilà la vérité » conclu-t-il.

Alors qu’il était attendu ce mardi devant la direction police judiciaire, Super V a décidé de bouder cette convocation. Pour lui, cette attitude n’obéit pas aux règlements et statuts des instances mondiales du football.

A.O.B Barry

Click to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


Les plus lus

To Top